Pages Navigation Menu

Naturopathe en médecine fonctionnelle spécialisée dans les maladies intestinales, chroniques et auto-immunes

Glande thyroïde-Analyser la TSH ne suffit pas ( t4, t3 libre et inversé aussi)

Pensez à laisser un commentaire pour m'aider à me faire connaître. Merci de tout cœur!

Une des questions que les personnes me posent fréquemment est : « Quels sont les tests en laboratoires pour la thyroïdie les plus importants afin d’évaluer la fonction de la thyroïde ? »

thyroide

Cette question et comment analyser les résultats du laboratoire, sont deux des sujets les plus importants à comprendre pour savoir si vraiment vous avez un dysfonctionnement thyroïdien ou pas.

Et je vous avoue qu’il y a pas mal de désinformation sur Internet ainsi que dans le monde de la médecine conventionnelle concernant ces deux thèmes.

Dans le présent article j’expliquerai ce que chaque test sanguin de la thyroïde teste exactement et nous informe sur quoi  et quelles sont les valeurs optimales de référence pour vous rassurer que votre thyroïde est optimale. (pas juste dans les normes d'une population majoritairement en surpoids et malade).

 

Quels sont les niveaux d’hormones de la thyroïde que votre médecin devrait tester​

La plupart des docteurs de la médecine conventionnelle ne demande de tester seulement les niveaux des hormones stimulant la thyroïde (TSH), puisque que les laboratoires publiques ne veulent pas tester les autres (t3 t4, libre, inversé (reversed)etc.) lorsque la TSH n’est pas dans les normes.

Cela est aberrant car cela peut prendre parfois de 5 à 10 ans de réponses immunitaires  qui a crée plein de dommages au corps avant que la TSH ne soit plus dans les normes.(normes veut dire comme la majorité des gens pas en santé qui ont été testés).

Ainsi, insistez auprès de votre médecin pour qu'il vous fasse une requête incluants la t4, t3 libre et t3 inversé que vous pourrez faire mesurer dans un laboratoire privé comme Biron par exemple. La majorité des compagnies d'assurances couvriront 90% des frais pour ces tests. 

Néanmoins, comme nous venons de voir, il y a beaucoup de facteurs impactant la fonction optimale de la thyroïde ; donc ces seuls deux niveaux ne disent pas tout.

 

Les niveaux d’hormones de la thyroïde dont votre docteur devrait tenir compte

Même si votre médecin fait la demande d’un contrôle complet de la thyroïde, cela tient seulement compte des niveaux de références « normaux », qui sont souvent trop larges ou bien inexacts. Lorsqu’ils ont créé les niveaux de références pour une thyroïde saine, ils se sont rendus compte que les personnes testées avaient déjà subi un dysfonctionnement thyroïdien. C’est la raison pour laquelle l’Association américaine d’endocrinologistes cliniques a recommandé en 2003 que ces niveaux de références deviennent restreints. Aujourd’hui la plupart des docteurs et laboratoires n’ont pas encore mis à jour ces pratiques à ce sujet.

Dans ma pratique, j’ai remarqué que pas mal de mes clients se trouvaient au-dessous de ces niveaux de références. Je les écoute et prends en compte ce qu’ils ressentent.

  • TSH 1-2 UIU/ML ou plus bas
  • FT4 >1.1 NG/DL
  • FT3 > 3.2 PG/ML
  • RT3 moins que 10:1 ratio RT3:FT3
  • TPO et TgAb – < 4 IU/ML ou négatif

 

Anticorps thyroïdiens : l’attaque du système immunitaire à votre thyroïde

La vaste majorité des conditions thyroïdiennes est de nature auto-immune, dont 98% des cas d' hypothyroïdie serait en fait la maladie d'Hashimoto ; c’est-à-dire, votre thyroïde est constamment sous l’attaque du système immunitaire. La forme hypothyroïdienne de la thyroïde auto-immune est la thyroïde de Hashimoto, tandis que sa forme hyperthyroïdienne est la maladie de Graves. Il est extrêmement important de savoir si votre condition thyroïdienne est auto-immune. D'abord pour la régler bien entendu et aussi puisqu'une fois qu’on a développé une maladie auto-immune, le risque d’en développer une autre est trois fois plus important. Aussi, est-il si important du fait que les maladies auto-immunes peuvent réapparaître grâce aux causes qui les ont déclenchées : les sensibilités alimentaires,  un mauvais régime alimentaire, les toxines, les infections ainsi que le stress tout comme les carences nutritionnelles.

Il y a deux types principaux d’anticorps thyroïdiens :

1) les anticorps de la peroxydase de la thyroïde (Anti-TPO, TPOAb), qui attaquent une enzyme dont le but est de synthétiser les hormones thyroïdiennes. On trouve ces anticorps en quantités élevées surtout chez les patients Hashimoto comme chez ceux ayant la maladie de Grave's.

2) les anticorps thyroglobulines (Anti-G, TgAb), qui attaquent la thyroglobuline, utilisée par votre thyroïde pour produire ses hormones. Leur présence est très remarquée chez les patients Hashimoto.

  • Si la présence d’anticorps est élevée, cela signifie que la thyroïde est sous l’attaque de votre système immunitaire. 

 

TSH : les hormones stimulant la thyroïde

1-L’hypothalamus, qui s’occupe de diriger la faim, la soif, le sommeil, les hormones, la température corporelle, parmi d’autres fonctions importantes, surveille constamment le niveau d’hormones dans le flux sanguin. S’il estime qu’il y une baisse des niveaux d’énergie,

2-alors il envoie des hormones à la glande pituitaire qui ont pour but de libérer la thyroïde (TRH).

3-Ensuite, votre glande pituitaire libère les hormones qui stimulent la thyroïde (TSH), dont la fonction est celle de;  

4-produire d’avantages d’hormones thyroïdiennes, ou bien T4.  

En conséquence, votre niveau de TSH est un signe de ce que votre glande pituitaire fait en fonction de la rétroaction de l’hypothalamus, et non pas comment la thyroïde fonctionne. C’est en raison de cette rétroaction négative que les résultats obtenus sont souvent contre-intuitifs et une source de confusion.

  • Si la TSH est élevée, ceci peut être un indice de sous-production d’hormones thyroïdiennes chez vous et si c’est le cas vous êtes hypothyroïdien.  
  • Si, par contre, le taux de TSH chez vous est bas, ceci peut être un indice de surproduction d’hormones thyroïdiennes et vous êtes donc hyperthyroïdien, ou bien il y a un excès d’hormones thyroïdiennes supplémentaires.
  • La T3 supplémentaire ou l’hormone thyroïdienne naturelle desséchée en plus de la T3 peuvent supprimer artificiellement votre TSH. Pourtant, dans l’absence de symptômes, cela pourrait être parfaitement normal.

 

T4 : La forme de stockage de l’hormone thyroïde

Une fois que les TSH ont été envoyées à la thyroïde pour accélérer la production de quatre types d’hormones thyroïdiennes : T1, T2, T3 et T4.

La sortie principale de la thyroïde est T4, qui est une forme de stockage de l’hormone. Elle circule tout le long du flux sanguin et est stockée dans les tissus, donc disponible le cas échéant. Quant à moi, j’aime bien faire tester la Free T4 (T4 libre), étant donné que celle-ci est libre et capable d’agir sur le corps.

  • Si le taux de FT4 (libre) est élevé, ceci peut indiquer une thyroïde hyperactive ou bien la présence d’hyperthyroïdisme.
  • Si le taux de FT4 est plutôt bas, ceci peut être un indice d’une thyroïde hypo active ou bien la présence d’hypothyroïdisme.

*Si la TSH est hyper mais que la t4 c'est que la ths ne produit pas bien les t4.

T3 libre: le gaz

Lorsqu’une zone précise dans votre corps détermine qu’elle a besoin d’avantage de puissance, elle convertit la T4 en T3 libre, c’est-à-dire la forme active de l’hormone. Ces hormones-ci s’attachent aux récepteurs à l’intérieure de votre cellule pour fournir de l’énergie au processus métabolique ; d’où la raison qui me porte à la considérer comme une sorte de gaz.         

  • Si le taux de FT3 est élevé, ceci indique que votre thyroïde est hyperactive ou la présence d’hyperthyroïdisme.
  • Si le taux de FT3 est plutôt bas, donc il se peut que vous ne convertissiez pas assez la T4 en FT3 ; c’est pourquoi vous pourriez avoir des symptômes thyroïdiens malgré les niveaux normaux de votre TSH comme votre FT4. Celle-ci est une des causes typiques d’une thyroïde basse ou bien d’un hypothyroïdisme.

 

T3 inverse ou les freins

Votre corps utilise également une portion de la T4 afin de produire de la T3 (RT3 pour reverse ou inversé), une autre forme de l’hormone thyroïdienne qui s’attache plutôt aux récepteurs de T3 pour ralentir le processus métabolique. En raison de cela, j’appelle la RT3 les freins.

  • Si le taux de RT3 est élevé, il est possible que vous convertissiez trop de T4 en RT3 et pas assez de T4 en FT3, ce qui déclenche les symptômes d’hypothyroïdisme malgré les niveaux optimaux de TSH et T4.
  • En outre, je tiens compte du ratio RT3/FT3, qui doit être moins que 10 :1.
  • ex: RT3 19, FT3 4.5 =19/4.5=4 c'est bon un ratio de 4 pour 1.




Vous aimerez aussi:

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow ! 

Boosté par WP-Avalanche
error: Contenu protégé. Merci de ne pas copier!!
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On Google PlusVisit Us On Youtube